À notre maman

Même si la mienne est partie à l’aube du troisième millénaire, je n’oublie pas, chaque année, de rendre hommage à nos mamans en ce jour de fête.
Cette fois, je me fais accompagner par Claude Nougaro. Le poète nous surprend en évoquant l’amour maternel à travers l’image d’une belle demoiselle courtisée par son (bientôt) futur papa :

« C’est ainsi que papa
Parlait à maman
Mademoiselle
Mad’moiselle maman, Mad’emoiselle maman
Bien sûr je n’étais pas né
Pourtant je l’assure
C’est tout comme si j’y étais
J’ai tout écouté
Tout écouté
Lorsque maman a souri
Je m’ suis fait tout p’tit
Et quand ils firent l’amour
J’ai fermé les yeux
J’ai fait le sourd. »

Image de prévisualisation YouTube

Pour prolonger ces instants de tendresse, je vous invite à lire ou relire mes anciens billets écrits à l’encre violette:
http://encreviolette.unblog.fr/2012/06/03/bonne-fete-aux-mamans-et-aux-papas/
http://encreviolette.unblog.fr/2010/05/28/dans-les-yeux-des-mamans/
http://encreviolette.unblog.fr/2009/06/06/bonne-fete-mamans/
http://encreviolette.unblog.fr/2011/05/29/bonne-fete-aux-mamans/
http://encreviolette.unblog.fr/2008/05/25/fete-des-meres-et-collier-de-nouilles/
Et évidemment, les deux billets les plus beaux à mes yeux dans lesquels je brossais le portrait de ma si chère maman :
http://encreviolette.unblog.fr/2014/05/14/gilberte-coffin-ma-chere-et-tendre-maman-epoque-1/
http://encreviolette.unblog.fr/2014/05/19/gilberte-coffin-ma-chere-et-tendre-maman-2/

Publié dans : Almanach |le 26 mai, 2019 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Pas à la marge.... juste au... | Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Dysharmonik