Demain, je pars pour la guerre … des boutons!

ordredemobilisationblog.jpg

Chers lecteurs, je vous prie de m’excuser si je suis un peu moins présent en ce mois de septembre. En effet, appartenant aux classes « encre violette », je suis réquisitionné pour partir dès demain sur le front de … la guerre des boutons !
Comprenons-nous bien, je ne sors pas de ma réserve pour participer à la guéguerre des doublons que le cinéma français vient de déclarer. Car, effectivement, septembre va être très boutonneux sur nos écrans. Pas moins de deux films tirés du roman de Louis Pergaud sortent en salles, dans quelques jours : le 14, ce sera La Guerre des boutons vue par Yann Samuell avec Mathilde Seigner, Alain Chabat et Eric Elmosnino, le héros de Gainsbourg, vie héroïque ; une semaine plus tard, Christophe Barratier, le réalisateur des Choristes, sort « La Nouvelle Guerre des boutons » avec Kad Merad, Guilaume Canet et Laetitia Casta.

laguerreestdclareblog.jpg

Pour pasticher Brassens, entre ces deux guerres notoires, mon choix est vite fait : je les déserte bonnement pour une autre, car moi, mes colons, celle que je préfère c’est la guerre des boutons de soixante-et-un, celle imaginée par Yves Robert !
Pour mieux me comprendre, je vous suggère de lire ou relire les deux billets que j’ai commis à ce sujet, il y a un peu plus d’un an :
http://encreviolette.unblog.fr/2010/04/09/ma-guerre-des-boutons-avec-yves-robert-et-louis-pergaud/

http://encreviolette.unblog.fr/2010/07/09/guerre-des-boutons/
Donc, à la suite de cela, j’ai été embarqué dans une aventure exaltante avec la création de l’association Si j’aurais su et la mise sur pied de la journée du 24 septembre prochain à l’occasion de laquelle nous fêterons le cinquantième anniversaire de La Guerre des boutons d’Yves Robert, sur les lieux du tournage en présence de Tigibus, Lebrac, l’Aztec et de vingt-deux autres acteurs du film.
Voici le programme :
- 8h00 : Randonnée Sur les traces de la Guerre des Boutons, guidée et animée par les acteurs du film, Tigibus en tête ! Cette balade matinale, effectuée à pied et en car, nous emmènera à Émancé, Saint-Hilarion et Orphin.
Les acteurs livreront leurs souvenirs et les anecdotes se référant aux lieux visités. (Les acteurs qui n’étaient pas de la région n’y sont pas revenus depuis 50 ans)
-11h30 : A Armenonville (28), inauguration officielle du jardin Yves Robert – pose d’une plaque commémorative (accord réalisation Mairie de Bailleau Armenonville) – Cérémonie avec le concours du conservatoire de musique d’Epernon (musiques du film) suivie d’un apéritif
- Vernissage de l’exposition éphémère « Musée de la Guerre des Boutons » dans la salle de classe du tournage (travail en partenariat avec le Musée de l’Ecole d’Eure-et-Loir et Bernard Château, ancien technicien ayant travaillé avec Yves Robert)
-14h30: Projection du film dans la salle de Bailleau Armenonville
-16h30: Débat avec les amis acteurs: Martin Lartigue/Tigibus, François Lartigue/Grangibus, André Tréton/Lebrac, Marie Catherine Faburel/La Marie Tintin, Daniel Tuffier/Guignard, et d’autres « gosses figurants »
-17h30: Concert hommage à Yves Robert avec le concours du Conservatoire de Musique d’Epernon.

Un peu de patience, je vous relaterai bien sûr tout cela dans mes chroniques d’octobre.
Cependant, pour aiguiser d’ores et déjà votre curiosité, je vous offre deux photographies de Tigibus et de L’Aztec que j’ai prises lors de reconnaissances des lieux en leur compagnie.

tigibusblog.jpg

lazrecblog.jpg

Allez je prends mon baluchon, la République des enfants m’appelle :

« La victoire en chantant
Nous ouvre la barrière.
La Liberté guide nos pas.
Et du Nord au Midi
La trompette guerrière
A sonné l’heure des combats ... »

Dire que maintenant que je suis grand, je suis resté aussi gamin qu’eux !

PS: voici aussi le lien d’une interview de Martin Lartigue alias Tigibus, parue ce jour sur BibliObs, le site littéraire du Nouvel Observateur

http://bibliobs.nouvelobs.com/actualites/20110907.OBS9915/guerre-des-boutons-tigibus-contre-attaque.html

 

 

Publié dans : Coups de coeur |le 8 septembre, 2011 |1 Commentaire »

Vous pouvez laisser une réponse.

1 Commentaire Commenter.

  1. le 26 septembre, 2011 à 7:24 Françoise écrit:

    Re bonjour Jean-Michel,
    Je continue ma lecture chez vous et je reviendrai plus tard pour lire les anciens articles à propos de la guerre des boutons.
    Mes souvenirs des années soixante sont un peu confus, mais tout comme vous, je ne vois pas l’utilité, l’intérêt de sortir deux « remakes » de ce film, en même temps. Nous faire dépenser davantage sans aucun doute, car si les nouveaux réalisateurs donnent vie à un de leurs rêves, je pense qu’ils ne l’ont pas fait simplement pour la beauté du geste. Pensaient-ils réellement pouvoir gagner beaucoup d’argent ? L’esprit des Hommes me plonge souvent dans la perplexité.
    Bonne journée et à bientôt. J’ai encore un article à lire chez vous.
    Amicalement.

    Répondre

Laisser un commentaire

CLASSE BRANCHEE | Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Dysharmonik