Mercedes SOSA n’est plus. « Duerme Negra!

Une des plus grandes voix de la chanson s’est tue il y a quelques jours.
Mercedes Sosa, chanteuse argentine connue universellement, est décédée sans que cela ne déclenche une quelconque bourrasque médiatique loin du typhon qui dévasta les antennes à l’occasion de la mort de Michael Jackson. Signe des temps, et pourtant … !
Celle qu’on surnommait « La Negra » en raison de son opulente chevelure noire, était l’une des artistes les plus engagées de l’Amérique latine, « la voix des sans voix, la voix de ceux qui n’avaient pas de voix à l’époque de la dictature argentine ».
Née dans une modeste famille d’origine indienne, Mercedes Sosa participa, dans les années 1960, au renouveau de la musique folklorique, aux côtés de Atahualpa Yupanqui, en lui donnant une couleur socialement engagée.
Militante communiste, elle fut arrêtée par la junte militaire argentine lors d’un concert à La Plata en 1979, et contrainte à l’exil vers Paris puis Madrid.
À travers ses albums et ses concerts, elle fut une farouche résistante en faveur des droits de l’Homme dans le monde entier ; ses mots parlaient à tous les damnés de la terre, des paysans de l’altiplano aux embastillés de toutes les dictatures.
Voici en hommage, Duerme Negrito, sa célèbre berceuse. Duerme Negra !

Image de prévisualisation YouTube

« Dors, dors, enfant noir,
Pendant que ta mère est aux champs
Enfant noir.
Dors, dors, enfant noir,
Pendant que ta mère est aux champs
Enfant noir.
Elle va apporter des cailles pour toi,
Elle va apporter des fruits savoureux pour toi,
Elle va apporter de la viande de porc pour toi,
Elle va apporter beaucoup de choses pour toi.
Et si le noir ne s’endort pas
Viendra le diable blanc
Et patatras !
Il te mangera ta petite patte.
Chicapumba Chicapumba
Dors, dors, enfant noir,
Pendant que ta mère est aux champs
Enfant noir.
Travaillant, travaillant durement,
Travaillant oh oui,
Travaillant habillée de deuil,
Travaillant oh oui,
Travaillant en toussant,
Travaillant oh oui,
Travaillant sans être payée
Travaillant oh oui,
Pour l’enfant noir tout petit,
Travaillant oh oui,
Dors, dors, enfant noir,
Pendant que ta mère est aux champs
Enfant noir (x3″)

Publié dans : Coups de coeur |le 20 octobre, 2009 |1 Commentaire »

Vous pouvez laisser une réponse.

1 Commentaire Commenter.

  1. le 21 octobre, 2009 à 12:54 Benoite écrit:

    Un grand merci pour cette belle découverte

    Répondre

Laisser un commentaire

Eco Nature | Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sous le sapin il y a pleins...